AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Adam James Richmond - Nice to meet you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Adam J. Richmond

avatar

Me, Myself and I
Messages : 18
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 25
Localisation : Right behind you.

MessageSujet: Adam James Richmond - Nice to meet you   Sam 24 Aoû - 13:18


Adam J. Richmond
"Time To Hunt"


Surnom ∞ essaie même pas ; Date de Naissance ∞ Un 14 février ; Lieu de Naissance ∞ Dans le Montana; Âge ∞ 20 ans; Statut ∞ Célib' ; Groupe ∞ Demi-Dieu;  Pouvoir ∞ Etant le fils d'Artémis je suis donc un chasseur hors paire et suis aussi doté d'une toute autre capacité qui est la télépathie animale. Hors, j'ai une jumelle qui possède les mêmes capacités que moi, si bien que lorsque nous nous trouvons tout deux ensemble nous sommes beaucoup plus puissants. Nos pouvoirs varient en fonction du cycle lunaire.  ;Avatar ∞ Xavier Samuel ;Crédits ∞ Tumblr ;


Que ce cache-t-il dans ton miroir ?
Que dire de mon physique, surtout pas que je suis un mec super grand, je dépasse juste les 1m73 donc bon rien de bien merveilleux. Par contre je compense pas mal par ma musculature, à la fois fine et prononcée je suis loin d'être doté d'un corps flasque et désagréable à regarder, plutôt bien sculpté je n'ai pas à faire grand chose pour que ça reste ainsi. Pareil je suis très souple et habile, ça c'est surtout grâce au fait que depuis que je suis enfant je baigne dans le sport et dans la gymnastique, du moins les sports de rues on y apprend encore plus rapidement et le corps se modèle d'autant plus vite... J'ai la peau clair et les yeux d'une couleur foncée, marron pour tout vous dire, mon regard retransmet très facilement ce que je ressens ou pense des autres, manière facile de m'en débarrasser parfois. Beaucoup disent que j'ai un regard dur et froid et que cela retransmet à la perfection ma personnalité, mais ces gens-là sont bêtes et ne se fit qu'aux préjugés, aux apparences et pensent tout savoir sans même avoir accordé un mot à la personne en question...
Revenons-en au physique. J'ai les cheveux pas trop court et châtain, bien que je ne sois pas du genre à me pomponner ou à faire en sorte d'être toujours nickel, les avoir long m'insupporte et me gêne, en effet, ils peuvent être une grande source de distraction et vu ce que je fais de ma petite vie, vaut mieux pas que quelque chose me distrait. J'ai la mâchoire carrée et puissante si bien que lorsque je suis de mauvais poil ou que quelque chose me dérange il est facile de remarquer mon mécontentement comme elle se crispe brusquement parfois même violemment.
Pour ce qui est de mon style vestimentaire je reste très classique, je me répète mais bon autant que ce soit clair, je ne suis pas du genre à me prendre la tête avec des détails aussi futiles. Tant que je suis à l'aise tout me va, tant que ça me plait c'est parfait, ce qu'en pense les autres j'en ai rien à faire. J'ai un tatouage qui descend tout le long de ma colonne vertébrale, le même que ma jumelle, il me tient beaucoup à cœur et nous nous le sommes fait assez jeunes. J'en ai un second sur la clavicule gauche, tout aussi important bien que moins imposant.


Que ce cache-t-il dans ta tête ?
Je suis loin d'être un gentil garçon, j'ai beau avoir une gueule d'ange cela ne veut en aucuns cas dire que c'est ce que je suis. En effet, c'est loin de me définir. Oui, les apparences sont belles et bien trompeuses, je ne vous l'apprendrais pas. Je ne suis pas non plus un de ces mecs insociables, introvertis et inaccessibles mais il ne faut surtout pas s'attendre à une effusion d'émotion de ma part sous peine d'être royalement déçu.
Bien que je sois quelqu'un de très secret je sais quand même faire preuve de sympathie envers nombre de personnes, du moins ceux qui sont assez intéressantes pour éveiller ma curiosité. Je suis quelqu'un de très protecteur notamment quand il est question de ma jumelle, Thea, la seule qui compte le plus à mes yeux comme elle est la seule membre de ma famille qu'il me reste. J'accorde énormément d'attention et de sens au mot 'famille', une des valeurs qui représente le plus pour moi. Il en est de même pour l'amitié, bien que je sois au premier abord quelqu'un de plutôt froid, parfois et surtout d'une franchise souvent décrite comme désagréable ou dérangeante, il n'empêche que certaines personnes parviennent à percer cette carapace et donc on le privilège de découvrir une toute autre facette de ma personnalité qui se cache derrière cette carapace. Envers ces personnes je suis plus doux, plus amical, plus sympathique en clair et je me montre surtout être un confident très à l'écoute et de bon conseil.
Par contre il y a de grandes chances que ce soit tout le contraire envers les personnes que je n'apprécie pas ou qui n'attisent en aucunes manières mon intérêt. Soit je les ignorerais totalement, n'éprouvant que peu d'intérêt à les connaître d'avantage et les trouvant parfois soulant d'être trop entêtés. Sinon, dans le pire des cas, pour ceux que je n'apprécie vraiment pas du tout ils auront le droit de connaître le facette la plus dure et la plus désagréable de ma personnalité. Il faut le dire je n'aime pas les gens faux, ceux qui se la racontent et se prennent pour beaucoup plus qu'ils ne sont en réalité. De même, je n'apprécie vraiment pas ceux qui s'en prennent aux plus faibles, jouissent des malheurs des autres ou touchent aux personnes qui comptent le plus à mes yeux, ou encore qui mettent un peu trop leur nez dans mes affaires...
Que dire de plus... J'aime plus que tout la liberté, ce sentiment enivrant à souhait qui me permet de vraiment me sentir à l'aise et me faire réellement sourire. Sentiment que je ressens seulement lorsque je suis en forêt avec Thea. Vous devinerez donc que je ne réagis pas toujours très bien lorsque l'on m'impose des limites... Je vous aurais prévenu...


En dehors du forum
prénom/pseudo ∞ Fabi ; âge ∞ Un certain âge ; Comment es-tu arrivé là ? ∞ Par mon coloc qui connait une des fondas. ; Que penses-tu du forum? ∞ Je viens d'arriver donc je peux pas encore en avoir un.; Quelle est ta présence sur le forum  ? ∞ 4-5jours ; Et le code dans tout ça ? ∞ Validé par Arya ; Un dernier truc à dire? ∞ euh... ;








Que se cache-t-il dans ton ombre ?
"Dire adieu aux douleurs du passé"


14 février... le jour de cette fête ridicule célébrant l'amour que ressentent deux personnes l'une pour l'autre. Rien de plus pathétique. Pour moi, ce jour a toujours eu un tout autre sens, ce jour a toujours eu bien plus d'importance à mes yeux. En effet, ce jour n'est rien d'autre que le jour de ma naissance, mais pas que, il est aussi celui de la venue au monde de ma très chère sœur, ma douce jumelle, Thea. Mais ce jour a aussi une bien sombre signification à mes yeux, il marque aussi le jour du départ de notre mère. A peine sommes-nous nés qu'elle quittait déjà notre père, le laissant seul avec deux nouveau-nés encore faibles et ensommeillés. Bien sur, à cette époque et jusqu'à récemment, nous nous sommes toujours demandé pourquoi notre mère nous avait ainsi abandonné? Qu'est-ce que nous avions fait de mal pour la faire fuir ainsi? A chaque fois que nous souhaitions en discuter avec notre père, celui-ci se contentait de nous sourire tendrement et de prendre la défense de notre mère disparue. Combien de fois me suis-je emporté en voyant mon père sourire ainsi, en voyant l'air triste de Thea pour qui le manque maternel se faisait toujours plus difficile à supporter? Mais à chaque fois que ma colère montait et que mon père me voyait m'emporter ainsi il se contentait de me calmer, rejetant la faute sur lui par moments. Il ne cessait de nous répéter que notre mère était formidable et très attentionnée, qu'il ne la méritait en aucuns cas et que nous étions les cadeaux les plus précieux qu'elle lui ai fait, qu'il n'en était pas digne et qu'il ne saurait jamais nous offrir la vie que nous méritions réellement. Je détestais l'entendre parler ainsi, le voir penser tout ça. Nous avons toujours tenu plus que tout à notre père et nous lui devons tant. Bien qu'il se disait indigne de nous avoir, nous nous étions fiers d'être ses enfants, d'être à ses côtés et faisions tout pour le remercier de tout ce qu'il nous offrait déjà même si nous étions loin de rouler sur l'or, après tout il n'était qu'un simple fermier...

Mais comme on dit, l'argent ne fait pas le bonheur, on y avait toujours cru comme nous n'en avions pas tant que ça besoin, mais on ne peut pas non plus nier qu'il contribue tout de même un peu au bonheur. Si nous en avions eu un peu plus alors il n'y aurait pas eu une seule entrave à notre bonheur... Comme je vous l'ai dit, notre père n'étais qu'un fermier vivant sur quelques hectares de culture avec quelques bêtes de traie et d'élevage, en clair une ferme paumée dans le Montana à proximité d'une immense forêt dans laquelle s'écoulait un ruisseau. On y était plus qu'heureux tous les trois, on avait besoin de rien ni personne, on profitait de ce qu'on avait, comme notre père n'avait pas les moyens de nous emmener à l'école il nous apprenait ce qu'on avait à savoir à la maison. On vivait le plus souvent des récoltes qu'il effectuait et surtout de ses trophées de chasse. Ce fut lui qui nous apprit à tirer à l'arc ainsi qu'à l'arme à feu, on apprenait très vite et le bluffions à chaque fois notamment pour nos capacités d'archers sans pareil, notre discrétion et notre précision impeccable. On avait beau être des gamins on aurait dit qu'on était né pour ça... Mais nous ne pouvions pas vivre ainsi indéfiniment sans se préoccuper du peu de ressources qu'avait notre paternel. Mais vous savez, lorsque l'argent rentre en jeu, alors rien n'est plus complexe et rien ne peu autant ruiner une vie...

Il était presque utopique de penser que l'on vivrait isolés du reste du monde plus longtemps. Personne ne laisserait tranquille un homme seul et pauvre avec deux gamins, encore moins dans un coin aussi paumé. Les services sociaux commencèrent donc à mener la vie dure à mon père. Ils cherchaient toujours la petite bête, ils étaient pire qu'ignobles alors qu'il n'y avait pas lieu d'être. Ils voyaient d'un très mauvais œil le fait que l'on aille pas à l'école, notamment Thea qui avait énormément de facilités. Pour ma part, j'écoutais moins, n'apprenant et retenant que l'essentiel, que ce qui me servait. Mais ces étrangers ne s'arrêtaient pas à ça, bien au contraire, proférant milles et unes remarques déplacées à ce sujet, mais aussi au fait que ma sœur soit la seule fille dans cette maison et autres débilités sans queues ni tête. Mais jamais nous avons pensé qu'ils nous sépareraient vraiment de notre père, l'on pensait seulement que c'était un avertissement et que tout s'arrangerait rapidement. Mais tel n'en fut pas le cas. On fut arraché à notre père alors que l'on n'avait que 10 ans. On avait beau hurler, pleurer, s'accrocher à lui, frapper nos 'kidnappeurs', rien n'y fit. Notre père était lui aussi horrifié, le voir pleurer finit de nous anéantir. Mais l'on retint une chose de ce qu'il se passa ce jour-là, une chose qui allait nous permettre de supporter un peu mieux cette épreuve, une chose qu'il hurla en nous fixant le regard triste et à la fois animé d'une lueur vive:


"Je vous promet de vous récupérer. Je vous le promet!"


Il était tout pour nous, notre seul et unique parent, notre pilier, nous faisant découvrir tant de choses, nous faisant rire, sourire, nous réconfortant, nous aidant, il avait toujours été présent et bien que l'on soit pauvres nous vivions une vie sans pareil, une vie parfaite. Mais nous nourrissions surtout à son égard une confiance inébranlable si bien que lorsqu'il nous fit cette promesse on n'hésita pas un instant à le croire. Nous étions certes blessés, seuls et démunis mais nous avions foi en lui, nous savions qu'il finirait par trouver une solution et qu'il nous fallait tout simplement être patients. Nous étions certes des gamins mais nous avions été élevés de manière à savoir faire preuve de maturité lorsque les circonstances l'obligeaient.

Thea avait quelque peu plus de mal que moi. Il faut dire que l'on s'était montré très protecteurs à son égard, mon père et moi, et donc, bien qu'elle soit la plus intelligente de nous deux elle était aussi la plus sensible. Je me refusais donc à pleurer, prenant sur moi afin de mieux la réconforter. Puis l'on arriva à notre nouveau foyer... Là où se trouvait un couple qui semblait plus que désagréable et qui hébergeait déjà un enfant dans la même situation que nous. Les deux adultes étaient des personnes froides et dures, je le compris au premier regard et je les haïs dès cet instant. Le garçon qui était déjà dans cette famille depuis quelques temps avait un an de plus que nous et semblait lui aussi détesté ce couple et cet endroit et à ce qu'en disait le couple c'était une horreur de gamin et ils ne savaient plus quoi faire pour le contenir. Ils allaient être servi car j'étais exactement comme ce garçon nommé Shannon et ensemble on s'amusa à faire de leur vie un véritable enfer, nous violemment et durement tandis que Thea le faisait d'une manière beaucoup plus maligne si bien qu'elle ne se faisait presque jamais taper sur les doigts. On jouait peut être les petits monstres mais en attendant cela nous permettait de garder le sourire, garder courage et ne plus penser à nos malheurs.

Plus le temps passait et plus on devenait intenable. C'est surement pour cette raison qu'après six mois ils nous inscrivirent tous les trois à des cours de sports tentant les sports de combat, de tir à l'arc et de gym pour nous épuiser, se débarrasser un peu de nous et pour nous permettre d'extérioriser notre haine et notre violence. C'est donc grâce à eux que l'on devint tous les trois plus forts mais aussi que l'on apprit à mieux se contrôler. Mais aussi par se biais que Thea et moi nous rendîmes compte que nous étions différents des autres enfants... En effet sur notre route nous rencontrâmes toute sorte d'animaux, personne ne leur prêtait grande attention si ce n'est Thea et moi, comme nous le faisions chez notre père nous discutions avec ces animaux. A cette époque on pensait que cela était normal, mais lorsque l'on en fit part à Shannon on se rendit compte qu'il n'était pas doué de ce don. Nous avions un pouvoir, lui aussi, nous pensions être normal, lui s'était toujours senti seul à cause de cela, si bien que lorsqu'on se confia à lui et qu'il nous fit par de son don beaucoup plus violent cela nous rapprocha d'autant plus. On aimait s'isoler tous les trois pour jouer de ces capacités nous faisant passer pour des justiciers tel que ceux qui peuplaient nos bandes-dessinées.

Puis enfin notre patience fut récompensée. Enfin après 3 ans quelqu'un vint sonner à la porte et nous réclama, Thea et moi. De suite on reconnu la voix de notre père et jamais nous avions été aussi heureux qu'à cet instant. Thea pleurait encore et encore tandis que notre père nous serrait contre lui. Il nous ramenait chez nous. Mais pas que, en effet Shannon était d'une part heureux pour nous mais aussi redouté de se retrouver seul. Notre père n'eu pas trop de difficulté à le récupérer lui aussi, en effet, le couple était tellement impatient de s'en débarrasser que tout se fit très rapidement. Notre père parvint à avoir la garde de Shannon, cela montrait qu'il avait désormais non seulement assez d'argent pour nous mais aussi pour prendre en charge un enfant de plus. On était donc tous aux anges lorsque l'on retourna dans cette vieille ferme de Montana, plus soudés que jamais.

On ne lui demanda jamais comment il avait fait pour trouver autant d'argent en seulement quelques années et donc nous récupérer aussi rapidement, on s'en moquait, l'important était que l'on allait de nouveau être tranquille. Du moins pendant un temps... Car oui notre père nous avait récupéré, oui il avait désormais de quoi nous faire vivre une vie décente, mais à quel prix?! Cette question resta longtemps sans réponses, je n'en cherchais pas, Shannon encore moins mais Thea restait inquiète quant à la réponse qui aurait pu en être raccrochée... Nous passâmes près d'un an et demi avec notre père. A vivre de nouveau à goûter de nouveau à la joie et profitant de chaque minute que l'on avait à ses côtés. Notre père n'eut aucun mal à intégrer Shannon, n'eus en rien peur de ses dons et vint même à nous expliquer plus précisément les notre. Que Thea et moi étions les seuls enfants de la déesse Artémis. Ouais ça nous a fait quelque chose, avant notre départ on aurait surement pas fait très attention à ce que nous aurait raconté notre père, mais maintenant qu'on avait un point de vue bien plus évolué ça changé notre réaction. Notre père nous expliqua tout ce que l'on avait à savoir, que notre mère était la seconde chose la plus importante à ses yeux, qu'il n'aurait jamais cru en être digne et qu'il n'avait jamais comprit pourquoi elle l'avait choisi lui plutôt qu'un autre. Personnellement je ne voyais qu'une seule raison, il se battrait toujours pour nous, il ne nous avait jamais laissé de côté, ne nous avait jamais oublié et ça pour moi c'était primordial. Après je me moquais bien de qui était ma mère, qu'elle soit déesse ou non peu m'importait, mais j'étais fier de mon père et du don qu'elle nous avait légué, à Thea et à moi.

Deux ans après nos retrouvailles notre vie prit un tout autre tournant. Très violent cette fois. Thea et moi venions d'avoir 15 ans et alors que nous profitions de notre petite vie une turbulence vint bousculer notre bonheur. Cette turbulence n'était autre que les personnes qui avaient prêté de l'argent à notre père, argent qui nous avait permis de le retrouver après tant de temps. Il avait eu affaire à des mafieux pour avoir cet argent et voilà qu'ils venaient le récupérer. Notre père nous força à nous cacher pendant qu'il gérer avec eux l'affaire. Tout trois tapis dans la forêt on assista en tant que spectateurs impuissants à la rencontre, voyant notre père stressé devant tant d'hommes puissants essayant de débattre de demander du temps. Je serrais Thea contre moi n'étant pas certain de la tournure que prendrait les événements. Ils finirent par partir non sans donner une raclée à notre père avant. Nous éprouvâmes de grandes difficultés à ne pas partir à son secours mais nous étions impuissants, que des adolescents inutiles face à tant d'homme armés.
Une fois de nouveau aux côtés de notre père nous dûmes nous même lui venir en aide. Nous étions seuls et n'avions personne à qui demander de l'aide... Il nous expliqua que c'était en travaillant pour ces hommes qu'il avait eu la possibilité d'avoir de l'argent pour nous récupérer, mais son erreur et son impatience de nous revoir l'avait poussé à leur en emprunter d'avance et voilà qu'aujourd'hui ils désiraient récupérer leur argent ainsi que leurs intérêts... C'est-à-dire une somme bien trop importante pour que l'on leur fournisse en si peu de temps. Contre toutes attentes notre père nous dit de ne pas nous inquiéter, qu'il avait une solution et nous avions beau lui en demander plus à ce sujet il ne nous en dit pas plus... Nous aurions tellement dû insister plus...

Voilà que les hommes revinrent une semaine plus tard, nous étions de nouveau cachés dans les bois suite à l'ordre de notre père, mais cette fois nous avions pris de quoi nous défendre en cas de complications, sachant très bien que notre père ne supporterait pas une nouvelle attaque... Tout se passa très rapidement, je crus un instant que la solution miracle et secrète de notre père avait fonctionnée comme le boss semblait partir. Mais l'horreur me happait alors que notre père tournait son regard dans notre direction et nous lançait un sourire. Pas n'importe quel sourire, un sourire triste, un sourire désolé, un sourire comme on ne lui avait jamais vu... Un sourire d'adieu... Une détonation suivie, provenant du flingue du soi-disant boss du gang, une balle venant heurter mon père en pleine poitrine. Alors que je voyais son corps tomber lourdement en arrière, le sang gicler de la blessure fatale, le hurlement de Thea me happant.
Tout se passa très vite, nous n'eûmes même pas besoin de nous concerter, tous trois sur la même longueur d'onde nous fûmes la seconde qui suivit en train de courir en direction des assaillants de notre père. Ces assassins. Les flammes de Shannon vinrent s'écraser contre leurs véhicules pour empêcher leur fuite, les flèches sifflaient dans le vent lancées avec une précision parfaite par ma sœur et moi-même. Thea se précipita au secours de notre père tandis que ma haine mêlée à celle de Shannon se déchaînait contre ces types pourris jusqu'à la moelle. Je ne cillais pas, les tuant sans hésitation, devenant un monstre similaire à eux à la différence que ce que je cherchais été vengeance... Les achevant d'abord avec mes flèches je pris par la suite ma lame pour du corps à corps, mes dons de demi-dieu me permettant d'éviter leurs attaques, et d'affiner les miennes.

J'entendais Thea appeler notre père de plus en plus fort, je sus alors que c'était fini, qu'il n'était plus. Ma colère se fit d'autant plus fort et alors que je voyais le boss tenter de s'enfuir je décochais ma dernière flèche pour la lui planter en pleine épaule, il n'allait pas s'en sortir si facilement et je n'allais pas le tuer aussi gentiment. Ce n'était pas à moi de le tuer, Thea s'en occupa, elle en avait besoin, elle n'avait pas pu se venger encore... Je ne l'avais jamais vu ainsi et cela me fit mal au cœur, nous étions tous métamorphosé en monstres... par leur faute...
Nous nous retrouvâmes tous trois à entourer le corps de notre père, Shannon enlaçant Thea qui affichait un visage qui me glaçait le sang et me perçait le cœur, Shannon avait lui aussi un regard similaire, quant à moi à la vue de mon père, ce faible sourire sur le visage je m'effondrais tout autant, pleurant pour la première fois, m'écroulant à ses côtés.
Il nous fallut longtemps avant de décider à bouger. Nous ne pouvions pas rester ici, nous contentant de brûler les corps des monstres, nous finîmes par enterrer notre père puis Thea me fit part de ses dernières paroles disant qu'un de ses amis, notre oncle plus précisément, pouvait nous aider. Nous n'avions plus que cela à faire, alors c'est ensemble, détruits, le regard vide que l'on quittait l'endroit qui avait été notre seul et unique paradis.

Notre oncle fut suffisamment juste pour ne pas nous poser de questions, devinant à nos têtes que des horreurs avaient dû nous arriver et étant suffisamment réfléchi pour ne pas nous en demander plus. Il nous aida à nous remettre sur pied ce qui n'était pas chose facile. Ce n'est qu'un mois plus tard qu'avec Shannon et Thea on réussi à parler de nouveau de cette horrible soirée. Ce n'est qu'un mois plus tard que nous nous fîmes la promesse de rester ensemble, de se soutenir aussi longtemps que la vie nous le permettrait. Une alliance fraternel que l'on alla même jusqu'à encrer sur nos corps. Nous décidâmes d'être plus forts, plus puissants pour lui, pour notre père.
Les années passèrent, on se reconstruisait ensemble, plus liés que jamais. Nous étions changés mais désormais plus forts, apprenant à contrôler nos capacités. Ce n'est que plusieurs années plus tard que notre oncle nous parla de cette université qui accueillait des jeunes aux compétences surnaturelles. Et c'est ensemble que l'on s'y inscrivit.


Dernière édition par Adam J. Richmond le Jeu 20 Mar - 18:11, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Josh Hamilton

avatar

Me, Myself and I
Messages : 15
Date d'inscription : 11/08/2013
Localisation : /

MessageSujet: Re: Adam James Richmond - Nice to meet you   Sam 24 Aoû - 13:53

Hello belle apollon bienvenu sur le forum Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adam J. Richmond

avatar

Me, Myself and I
Messages : 18
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 25
Localisation : Right behind you.

MessageSujet: Re: Adam James Richmond - Nice to meet you   Sam 24 Aoû - 13:58

Thanks Josh ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Calypso Ileana Olivieris

avatar

Me, Myself and I
Messages : 271
Date d'inscription : 22/07/2013
Age : 24
Localisation : À vous de me trouver!

MessageSujet: Re: Adam James Richmond - Nice to meet you   Sam 24 Aoû - 13:58

Bienvenu parmi nous mon cher Adam, j'ai bien hâte de lire cette merveilleuse fiche! Si tu as la moindre question, tu sais où me trouver et les autres sont là aussi pour toi!

Josh> tu n'es pas encore validé!

_________________
Do you wanna fix me. Do you wanna break me,
 I'm just trying to figure out What the hell you're doing now. Vivre dans le passé. Tu es dans mes pensées 
J'ai du mal à décider. Can I be the one who'll make you make up your mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adam J. Richmond

avatar

Me, Myself and I
Messages : 18
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 25
Localisation : Right behind you.

MessageSujet: Re: Adam James Richmond - Nice to meet you   Sam 24 Aoû - 15:33

Merci Athéna!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Evelyn P. Dwayne

avatar

Me, Myself and I
Messages : 92
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Au Gym

MessageSujet: Re: Adam James Richmond - Nice to meet you   Sam 24 Aoû - 15:36

Bienvenue fils d'Artémis ~
J'espère que tu te plairas sur notre beau forum en construction haha
Bientôt il sera magnifique >w<
Bonne chance pour ta fiche ! J'ai hâte de voir quel type de personnage tu vas faire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adam J. Richmond

avatar

Me, Myself and I
Messages : 18
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 25
Localisation : Right behind you.

MessageSujet: Re: Adam James Richmond - Nice to meet you   Sam 24 Aoû - 15:44

Merci Evelyne!
Je pense que je m'y plairais!
^^ surprise surprise pour mon personnage! J'essaierais de finir ma fiche dans la soirée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Calypso Ileana Olivieris

avatar

Me, Myself and I
Messages : 271
Date d'inscription : 22/07/2013
Age : 24
Localisation : À vous de me trouver!

MessageSujet: Re: Adam James Richmond - Nice to meet you   Lun 2 Sep - 11:14

J'ai lu la partie de ton histoire que tu as posté! J'adore le fait que vous ayez un lien avec Shannon et j'adore ta façon d'écrire!

ps: mon papa Alec me manque!

_________________
Do you wanna fix me. Do you wanna break me,
 I'm just trying to figure out What the hell you're doing now. Vivre dans le passé. Tu es dans mes pensées 
J'ai du mal à décider. Can I be the one who'll make you make up your mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adam J. Richmond

avatar

Me, Myself and I
Messages : 18
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 25
Localisation : Right behind you.

MessageSujet: Re: Adam James Richmond - Nice to meet you   Lun 2 Sep - 11:40

^^ Thanks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adam J. Richmond

avatar

Me, Myself and I
Messages : 18
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 25
Localisation : Right behind you.

MessageSujet: Re: Adam James Richmond - Nice to meet you   Mer 19 Mar - 10:10

Hey, je sais ça fait un bail désolé (Shannon vient de me taper sur les doigts pour que je bouge mon derrière et vienne jouer avec vous)
Je viens de modifier ma fiche avec le bon code et j'ai fini mon histoire!
Ah et pour le bottin ... j'ai changé de vava, je ne suis plus sous Colton Haynes mais sous Xavier Samuel!
Encore désolé de l'absence plus qu'abusive!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Evelyn P. Dwayne

avatar

Me, Myself and I
Messages : 92
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Au Gym

MessageSujet: Re: Adam James Richmond - Nice to meet you   Jeu 20 Mar - 16:50

Coucou Adam,
Oui, un petit bout. Mais comme le forum n'est pas ouvert c'est pas trop grave ^^
Premièrement, merci d'avoir changer le code, c'est la joie Very Happy
Deuxièmement, j'aimerais savoir si tu avais réalisé que ta célébrité à les yeux brun et que tu décrivais Adam comme ayant les yeux bleu x) Je pense que pour plus de cohérence, tu devrais mettre la même couleur, mais si tu utilises toujours des images où l'on ne peut pas vraiment voir la couleur des yeux, ça ne me propose pas de problème. C'est toi qui voit.
Finalement...je vais te validé Very Happy

FÉLICITATION FÉLICITATION FÉLICITATION
C'est l'heure de la validation Adamouchou

Bienvenue à l'Université Alienos




Te voilà enfin validé mon ami ! Très belle façon d'écrire. Un personnage intéressent et mystérieux. J'ai hâte de voir ton personnage évoluer Smile. Tu fais maintenant partie des Demi-dieux ! Ta validation implique aussi que ton avatar est à toi et que l'on t'a attribué une chambre ! Tu peux aller regarder la liste ici pour voir si tu as un colocataire. Ce n'est pas obligatoire, mais maitenant que tu es validé, pourquoi pas faire ta fiche de lien ici et ta fiche de rp ici ?. Je te souhaite bon courage pour tes études dans cette université très spéciale et aussi bon jeu ! A bientôt !

Kiwi - E.T
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adam J. Richmond

avatar

Me, Myself and I
Messages : 18
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 25
Localisation : Right behind you.

MessageSujet: Re: Adam James Richmond - Nice to meet you   Jeu 20 Mar - 18:09

Oups! Désolé comme j'ai changé de Vava j'ai zappé de changer la couleur des yeux --'...
Je modifie ça de suite, désolé!

Merci pour la validation en tous cas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Me, Myself and I

MessageSujet: Re: Adam James Richmond - Nice to meet you   

Revenir en haut Aller en bas
 

Adam James Richmond - Nice to meet you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nice to meet you again - Matthew&Zoella
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» Heeeeee, dude ! It's nice to meet ya again ! | Mercedes Ferrès.
» «Hello my name is... Nice to meet you.»
» Nice to meet y... Whait I'm not.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universitatis alienos :: Devenir quelqu'un :: Introductio :: Hic stipes eius profile-